Swis­sPrim­Porc

Trois mois, trois semai­nes et trois jours : c’est le temps de gesta­tion d’une truie, au terme duquel elle met bas une dou­zaine de por­ce­lets. Les porcs Swis­sPrim­Porc nais­sent dans des explo­ita­ti­ons où les agriculteurs·trices s’engagent avec pas­sion pour leurs ani­maux et la pro­duc­tion d’une viande de qua­lité. Là, une grande atten­tion est accor­dée aux con­di­ti­ons d’élevage, en par­ti­cu­lier à l’alimentation, à la santé et au bien-être des porcs.

La pro­duc­tion de Swis­sPrim­Porc repose sur une grande maî­trise de l’é­le­vage, des direc­ti­ves de pro­duc­tion régu­liè­re­ment con­trô­lées et une trans­for­ma­tion soi­g­née de la viande, qui répond ainsi aux plus hau­tes exigences.

«De vrais petits cochons! Les por­ce­lets sont curieux de nature, ont besoin de bouger et ado­rent four­rer leur groin dans un sol meu­ble ou dans la boue à la recher­che de nour­ri­ture. Ils imi­tent le com­por­te­ment de leur mère.»

Les bien­faits du grand air

Même les plus fer­vents amateurs·trices de bœuf et de veau suc­com­be­ront à cette viande de porc tendre et aro­ma­tique. L’alimentation à base de lin et d’herbes, la trans­for­ma­tion raf­fi­née et la durée de matu­ra­tion opti­male con­fè­rent à cette viande son goût exquis et sa tendreté.

Qui ne s’ar­rête pas en pas­sant devant une por­tée de por­ce­lets curieux s’a­musant au soleil ? Le pro­gramme Swis­sPrim­Porc met la prio­rité sur des con­di­ti­ons d’élevage respec­tu­eu­ses des ani­maux, mais aussi sur une ali­men­ta­tion riche en lin et en her­bes. Ces deux ali­ments ont un effet indis­cu­ta­ble sur la qua­lité de la viande et sont un cri­tère de qua­lité cen­tral pour les consommateurs.trices.

Les ani­maux béné­fi­ci­ent non seu­le­ment de por­che­ries avec litière, mais aussi de sor­ties régu­liè­res à l’air libre pour se dégour­dir les pat­tes. Les éle­veurs et éle­veu­ses veil­lent à ce que leurs porcs ne s’ennuient pas et béné­fi­ci­ent d’assez d’exercice et de lumière. Une ali­men­ta­tion équi­li­brée, qui com­prend des her­bes et du lin durant l’engraissement, con­fère sa saveur par­ti­cu­lière à la viande. Les grai­nes de lin, un ali­ment natu­rel, favo­ri­sent la for­ma­tion de gras intra­mus­cu­laire. Celui-ci rend la viande plus goû­teuse et jute­use, et aug­mente sa teneur en aci­des gras oméga‑3. Outre de pré­cieu­ses pro­téi­nes, la viande four­nit de la vit­amine B, du zinc et du sélénium.

La viande Swis­sPrim­Porc se dis­tin­gue par son par­fait degré de matu­ra­tion et, du point de vue nut­ri­ti­on­nel, par un excel­lent pro­fil des aci­des gras. Elle est liv­rée après une péri­ode de pré­stockage de huit jours. Ce pro­cédé con­tri­bue lui aussi à l’excellente qua­lité de la viande.

Les atouts de la viande Swis­sPrim­Porc sont sa belle mar­brure, sa saveur pro­non­cée et son moelleux.